Biographie

Hubert Bonin, né le (67 ans), ancien élève (1969-1973) de l’Ecole normale supérieure de Saint-Cloud (aujourd’hui ENS de Lyon), agrégé d’histoire (1972) et docteur d’Etat-ès-lettres (Université de Paris-Nanterre en 1995, sous la direction de Maurice Lévy-Leboyer), est professeur émérite d’histoire économique contemporaine à l’Institut d’études politiques de Bordeaux, où il a achevé sa carrière en septembre 2014 avec le grade de « professeur de classe exceptionnelle », après y avoir été professeur depuis 1995. Auparavant, il avait été professeur dans trois collèges successifs de l’enseignement secondaire, chargé de recherches dans trois entreprises, puis maître de conférences à l’actuelle Université Bordeaux-Montaigne (1987-1995)

Il est membre de l’UMR 5113 GRETHAUniversité de Bordeaux. Il a dirigé des thèses au sein de l’École doctorale de sciences économiques de l’Université de Bordeaux et supervise un ultime doctorant à propos de l’histoire de la maison de cognac Hennessy. Il a enseigné notamment dans les masters Gouvernance des institutions & des organisations-Management public (Sciences Po Bordeaux), Droit & administration des établissements culturels (Université de Bordeaux 4 et IEP) et Économie du développement-Histoire économique (Université Bordeaux 4). Il est spécialiste d’histoire bancaire et financière, mais aussi de l’histoire des entreprises et des organisations tertiaires, de l’esprit d’entreprise et du négoce et de la banque ultramarines – il a animé par exemple les programmes L’esprit économique impérial, Investment Banking History, Les flux bancaires et financiers entre l’Asie et le reste du monde, Colonial and Imperial Banking. L’histoire de l’économie des outre-mers coloniaux constitue enfin une branche de recherche constante depuis trente ans, couronnée en 2019 par le futur livre L’empire colonial français. De l’histoire aux héritages (Armand Colin, U).

La philosophie de ses recherches et publications aura été de confronter sans cesse l’histoire locale et régionale (Bordeaux et l’Aquitaine, notamment, et celle des places bancaires provinciales), l’histoire nationale française et l’histoire de leur insertion dans les flux d’informations, d’argent, de biens à l’échelle coloniale, européenne et internationale, en en appréciant les emboîtements et les rythmes. La collecte d’archives publiques et d’archives de banques et d’entreprises, ainsi que le recueil de témoignages d’acteurs des entreprises et des banques (histoire orale) auront servi de leviers à la reconstitution des initiatives représentatives de l’esprit d’entreprise, des stratégies et de la gestion des firmes, essentiellement dans le secteur tertiaire (banques, négoce), mais avec quelques échappées vers l’industrie (Ford, Première Guerre mondiale).

Il mène actuellement trois grands programmes de recherche. Le premier est consacré à l’histoire de la Société générale: les deux volumes du tome II, qui portent sur les années 1890-1914, sont en cours de finition, et le tome III (1914-1930) a démarré. Le second programme porte sur l’histoire économique de la Première Guerre mondiale, du côté français; outre divers articles ou chapitres de livres collectifs, déjà parus ou en cours de parution (par exemple dans la revue Guerres mondiales & conflits contemporains), trois ouvrages (La France en guerre économique en 1914-1919; Bordeaux & la Gironde dans la guerre économique en 1914-1919; Schneider, une firme en guerre en 1914-1919) sont parus ou en cours de parution en 2018, tout comme les actes du colloque, Vins & Alcools pendant la Première Guerre mondiale, qui s’est tenu à Bordeaux les 2 et 3 octobre 2017 (aux Archives départementales de la Gironde). Enfin, il poursuit le projet de reconstituer l’histoire des banques et des entreprises françaises dans les concessions françaises de Chine et à Hong Kong des années 1910 aux années 1940, avec deux ouvrages en préparation pour l’éditeur Routledge.

Il intervient parfois en communication institutionnelle et historique, à la demande d’institutions ou d’entreprises. Mais il développe aussi des conférences dans les universités du temps libre, des associations d’érudits spécialisés, ou des communications dans des colloques universitaires ou, depuis 2015, aux Rendez-Vous de l’Histoire et de l’Economie de Blois.

Il a été membre du bureau et trésorier de l’Association française des historiens économistes; jusqu’au janvier 2018, il a été secrétaire général (depuis 2015) et trésorier (depuis 2000) de la Société française d’histoire des outre-mers, [www.sfhom.com]. Il a aussi siégé au comité de direction de l’European Business History Association pendant six ans et au conseil éditorial de la revue américaine Enterprise & Society pendant quatre ans. Il a siégé jusqu’en décembre 2017 au conseil scientifique du Comité d’histoire de la Société générale et il reste membre du comité scientifique de l’Association pour l’histoire de BNP Paribas. De septembre 2000 à septembre 2006, il a été responsable du services Stages & partenariats d’entreprises à l’Institut d’études politiques de Bordeaux et co-responsable de parcours de master II, car il n’a jamais perdu de vue l’implication forte dans la construction de l’avenir professionnel des étudiants ou de ses doctorants, qu’il a soutenus personnellement auprès des universités de leur pays. Son site [www.hubertbonin.fr] présente l’ensemble de ses publications, année par année, ou par thèmes; et il permet d’accéder à des dizaines de textes déjà parus.

Hubert Bonin a publié récemment:

* En 2018:
– La France en guerre économique en 1914-1919, Genève, Droz.

En 2017 :

  • Bordeaux grand port industriel au 19e siècle, Paris, Les Indes savantes.
  • (Avec Bertrand Blancheton); Crises et batailles boursières en France, Genève, Droz, 2017.
  • En 2016:
  • (Avec Hubert Delzangles, dir.), Partenariats public-privé. Enjeux et défis, Bordeaux, Féret, collection « Initiatives & débats », 2016.
  • (Avec Christophe Bouneau, dir.), Paris-Bordeaux en train. Les trois étapes de la modernité ferroviaire, 1844-2016, Villeneuve-d’Ascq, Presses du Septentrion, collection « Histoire & civilisations », 2016.
  • 50 ans d’affacturage en France. Des pionniers et leaders aux groups bancaires (1964-2016), Genève, Droz, collection « Publications d’histoire économique & sociale internationale », 2016.
  • (avec Nuno Valerio, dir.), Colonial and Imperial Banking History, Abingdon, Routledge, collection « Banking, Money & International Finance », 2016 (192 pp.).